Category Archives: Nouvelles

DES NOUVELLES DE DÉVELOPPEMENT & PAIX

Partageons l’amour : Nous vous levons notre chapeau!

Saviez-vous que plus de 10 000 Canadiennes et Canadiens catholiques comme vous sont membres de Développement et Paix à travers le pays?

La campagne Partageons l’amour vous invite à prier pour nos membres et à honorer leur solidarité envers nos sœurs et frères des pays du Sud.

Démontrez votre appui en donnant généreusement en ce Dimanche de la solidarité. Vous pouvez aussi choisir de donner mensuellement et votre contribution sera jumelée la première année grâce aux communautés religieuses du Canada. Non seulement aurez-vous doublé l’impact de votre don, mais vous deviendrez automatiquement membre de Développement et Paix!

Pour en savoir davantage : devp.org/careme.

 


Partageons l’amour : La passion de la jeunesse

 

Saviez-vous qu’il existe à Développement et Paix un mouvement jeunesse dynamique, d’un bout à l’autre du pays?

La campagne Partageons l’amour célèbre la passion et l’engagement de ces jeunes qui représentent le présent et l’avenir du mouvement de Développement et Paix. Joignez-vous à eux pour soutenir notre travail de transformation au Canada et dans les pays du Sud.

Lancez une chaîne de lettres solidaires pour soutenir Développement et Paix.

Voici comment: devp.org/fr/chainedelettre


COLLECTE DE FONDS – CARÊME DE PARTAGE 2021

Merci de prendre le temps de visiter la page de collecte de fonds et d’aider à répandre la solidarité.

L’Unité pastorale de Ste-Marie-de-Lac et St-François d’Assise vous demande cette année de contribuer à notre collecte de fond du Carême de partage 2021 ‘’Partageons l’amour’’ de Développement et Paix- Caritas Canada.

Développement et Paix est un mouvement démocratique de solidarité internationale qui soutient des partenaires dans les pays du Sud dans la recherche d’alternatives aux structures sociales, politiques et économiques injustes.

L’organisme amasse des fonds pour soutenir ses programmes qui viennent en aide aux populations les plus vulnérables dans plus de 35 pays du Sud et ses programmes d’éducation ici au Canada.

Faites un don de manière simple, rapide et sécurisée en cliquant sur le bouton DONNEZ MAINTENANT. Un reçu fiscal sera automatiquement émis pour tout don de 10 $ ou plus.

C’est le moyen le plus efficace de faire un don, ce qui permet à l’organisation de gagner du temps et de réduire ses coûts.

Merci de votre soutien et générosité !

Pour contribuer, cliquez sur le lien ci-dessous

https://www.devp.org/pagecollecte/3057

 


Partageons l’amour avec les communautés en crise

Saviez-vous que Développement et Paix apporte de l’aide humanitaire aux communautés confrontées aux changements climatiques, aux conflits, et aux désastres naturels dans plus d’une douzaine de pays?

Cette semaine, la campagne Partageons l’amour raconte comment votre solidarité a un impact pour les réfugiés rohingyas et leurs communautés hôtes au Bangladesh.

Priez pour les communautés affectées par les crises, et aidez-nous à les soutenir en contribuant à la collecte du cinquième dimanche du carême.

Pour vous inspirer, vous informer et pour donner, visitez devp.org/careme.

 

 


Nous vous invitons à visualiser ce petit vidéo !

https://youtu.be/fnltB_e05gg


Partageons l’amour : (Re)découvrez Développement et Paix

La campagne Partageons l’amour est inspirée de l’encyclique du pape François, Fratelli Tutti, et de son appel « à un amour qui surmonte les barrières de la géographie et de l’espace » et « qui permet de reconnaître, de valoriser et d’aimer chaque personne ».

Chaque semaine, nous explorons un aspect différent de Développement et Paix et vous proposons des moyens de vous mobiliser. Cette semaine, rencontrez un de nos partenaires du Sud et créez votre propre page web de collecte de fonds!

Découvrez nos activités et joignez-vous à d’autres catholiques au Canada pour un voyage d’amour et de solidarité tout au long du carême.

Suivez notre calendrier de solidarité au devp.org/careme.

COMMUNIQUÉ – LA CONFÉRENCE DES ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU CANADA ET DÉVELOPPEMENT ET PAIX

         

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT

Pour diffusion immédiate

La Conférence des évêques catholiques du Canada et  l’Organisation catholique canadienne pour le Développement et la Paix – Caritas Canada  terminent l’examen commun des partenaires de l’OCCDP

 

25 février 2021, Montréal et Ottawa – La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) et l’Organisation catholique canadienne pour le Développement et la Paix – Caritas Canada (OCCDP) ont finalisé l’examen des partenaires internationaux qui reçoivent des subventions de l’OCCDP. Sur les 205 partenaires de l’organisation, 52 ont d’abord été étudiés avant d’en ajouter 11 autres, pour un total de 63. Aucune organisation affiliée à Caritas internationalis ou intégrée à une structure ou à une œuvre diocésaine n’a été examinée. Après un certain nombre de rapports intermédiaires, un rapport final a été soumis à l’Assemblée plénière de la CECC et au Conseil national de l’OCCDP, que ces deux instances ont approuvé respectivement en septembre et en novembre 2020.

 

Le processus et les principes directeurs

 

Le rapport a été préparé par un sous-comité conjoint formé de représentants de la CECC’, de sa haute direction notamment, ainsi que de la direction de l’OCCDP. Le sous-comité conjoint avait reçu en novembre 2017 du Conseil permanent de la CECC et du Conseil national de l’OCCDP le mandat d’enquêter sur des préoccupations voulant que certaines activités non financées et positions de partenaires internationaux de l’OCCDP entrent en conflit avec l’enseignement social et moral de l’Église. Dans le cadre d’un processus rigoureux et approfondi, des éclaircissements ont été demandé aux partenaires et aux évêques des diocèses où ils sont situés.

 

En examinant les partenaires, le sous-comité conjoint a axé ses travaux autour de plusieurs questions, notamment celle de savoir si ces organismes prônaient quoi que ce soit de contraire à l’enseignement moral ou social catholique, si leurs actions pouvaient prêter à équivoque à ce propos, si les valeurs dont ils se réclament correspondaient bien à leurs interventions en ligne et sur le terrain, et si leurs actions étaient susceptibles de miner la crédibilité des évêques au Canada ou dans leur pays.

 

L’identité des partenaires

 

Vue la nature délicate des renseignements contenus dans le Rapport final, par souci d’équité pour la réputation des partenaires et, dans certains cas, pour éviter de compromettre leur sécurité, il a été convenu de ne pas divulguer les noms des partenaires et d’éviter de rendre publique l’intégralité du Rapport final.

– 2 –

 

Résumé des conclusions

 

Voici un résumé des décisions finales, fondées sur les recommandations du sous-comité conjoint.

 

Sur les 63 organismes soumis à l’examen, l’OCCDP et la CECC ont convenu:

  • Qu’il n’y avait aucune objection à poursuivre la collaboration avec 20 Ceci à la lumière des précisions fournies par les partenaires et des communications reçues des évêques des diocèses où ils ont leur base.
  • Comme 19 partenariats étaient arrivés à échéance ou devaient se terminer avant la conclusion de l’examen, les organismes concernés n’ont fait l’objet ni d’un examen ni de recommandations. Si l’un ou l’autre de ces organismes devait solliciter une subvention de l’OCCDP, sa demande serait étudiée à la lumière des critères et des procédures que l’OCCDP et la CECC s’emploient actuellement à mettre au point.
  • L’OCCDP s’abstiendra de poursuivre 24 partenariats faute d’éclaircissements sur des préoccupations sérieuses relatives à des prises de position ou à des actions qui contredisent l’enseignement social et moral de l’Église.

 

Comme elle l’avait annoncé, l’OCCDP, de sa propre initiative, a imposé un moratoire sur les contributions de la campagne Carême de partage pour tous les partenaires faisant l’objet d’un examen. Par la suite, l’OCCDP a déterminé qu’elle devait honorer ses obligations contractuelles à l’égard de ces mêmes partenaires mais sans utiliser l’argent provenant du Carême de partage. Désormais, l’OCCDP n’a de projets qu’avec des partenaires internationaux approuvés par l’OCCDP et la CECC. Il n’y a plus de financement ni de contrats avec ceux où il a été accepté de ne pas continuer la relation.

 

Changements éventuels dans le traitement des demandes et la sélection des partenaires internationaux

 

À la suite de l’examen organisationnel conduit par la firme Deloitte concernant l’OCCDP et son alignement avec les évêques catholiques du Canada, les recommandations suivantes ont été acceptées par le Conseil national de l’OCCDP et leur mise en œuvre est actuellement pilotée par un Groupe de travail conjoint sur les critères formé de représentants des deux organismes :

  • la politique de partenariat de l’OCCDP est en cours de révision;
  • de nouveaux critères pour la sélection et l’examen des partenaires seront élaborés;
  • un Comité des partenariats internationaux, comportant une représentation de la CECC, sera mis sur pied et aura pour mandat d’examiner et d’approuver tous les nouveaux partenaires, de surveiller le fonctionnement des partenariats et de traiter les questions qui pourraient se poser au sujet d’un partenaire approuvé.

 

Le Comité des partenariats internationaux travaillera à la lumière de la mission de l’OCCDP, qui est d’accompagner les populations les plus pauvres et vulnérables dans les pays du sud. Il incitera également l’organisation à une plus grande transparence sur la façon dont elle choisit ses partenaires internationaux et leurs projets, en plus d’améliorer ses communications avec ses partenaires et à veiller à bien les informer de l’identité catholique de l’OCCDP, de sa vision, de sa mission et de ses attentes. Dans le sens de cette plus grande ouverture, des mesures sont prises pour que, dorénavant, la liste complète des partenaires internationaux de l’OCCDP soit publiée, – 3 –

 

sauf dans des contextes particuliers (dans les zones de conflit, par exemple) où la sécurité du partenaire pourrait s’en trouver compromise.

 

Les leçons tirées de l’examen conjoint des partenariats ainsi que les changements mis en œuvre quant au processus et aux critères de sélection et de surveillance des partenaires feront en sorte que le travail entrepris par Développement et Paix favorise, pour reprendre les mots du pape François, « une maturation des personnes et des sociétés dans les différentes valeurs morales qui conduisent à un développement humain intégral… [et] la promotion du bien, pour nous-mêmes et pour l’humanité tout entière [si bien que] nous progresserons ainsi ensemble vers une croissance authentique et intégrale. » (Fratelli Tutti, nos 112-113).

 

– 30 –

 

Information :

 

Kelly Di Domenico                                              Lisa Gall

Directrice – communications                     Coordonnatrice des communications

Développement et Paix – Caritas Canada Conférence des évêques catholiques du Canada

kdidomenico@devp.org                                       communications@cecc.ca

514 226-9620                                                        613-241-9461, poste 225

 

 

TABLE INTERRELIGIEUSE DE CONCERTATION DU QUÉBEC (COMMUNIQUÉ)

Table interreligieuse de concertation du Québec

 

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

 

Montréal, le 23 février 2021 – La Table interreligieuse de concertation interpelle le gouvernement du Québec depuis plusieurs jours, car il est inacceptable que des rassemblements soient autorisés dans des salles de cinéma pour un maximum de 250 personnes, alors que les lieux de culte sont limités à 10 personnes dans les zones rouges.

Tant et aussi longtemps que d’importantes contraintes sont imposées à l’ensemble de la population, les groupes religieux sont heureux de contribuer à l’effort commun. En plus de respecter les règles sanitaires dans leurs lieux de culte, les leaders religieux ont exprimé leur solidarité avec les autorités politiques et sanitaires, ont expliqué les règles et ont encouragé la population à suivre ces règles.

Toutefois, pour toute personne raisonnable, l’écart entre la limite de 250 personnes dans une salle de cinéma et celle de 10 personnes dans un lieu de culte est incompréhensible et déraisonnable. Rien ne permet d’affirmer qu’un rassemblement dans une salle de cinéma est moins dangereux qu’un rassemblement dans un lieu de culte. Dans bien des cas, les lieux de culte sont d’ailleurs plus vastes que les salles de cinéma.

Une recherche récente de l’Institut Pasteur[1] montre que les lieux de culte ne sont généralement pas des lieux importants de transmission. L’épidémiologiste Arnaud Fontanet, un des auteurs de cette étude, affirme même que « la fréquentation des commerces, des lieux religieux ou des transports publics n’accroît pas non plus le risque d’infection ».[2][3] Il n’y a aucune raison de penser qu’il existe un écart important entre ce qui se passe en France et ce qui se passe ici à cet égard, étant donné les protocoles sanitaires mis en place des deux côtés de l’Atlantique.

Plus récemment, la Juge Masse de la Cour supérieure indiquait clairement dans sa décision concernant la requête du Conseil des juifs hassidiques du Québec que « freiner la pandémie en limitant tous types de rassemblements et préserver la capacité des hôpitaux et des soignants à s’occuper de toutes les personnes malades, quelle que soit leur maladie, est un objectif extrêmement important3. » (No 183) Cependant, elle indiquait également que « les autorités ont toutefois l’obligation constitutionnelle et quasi-constitutionnelle de s’assurer que leurs mesures n’ont pas d’effets discriminatoires de façon disproportionnée qui ne puissent être justifiés » (No 166).

L’immense majorité des citoyennes et des citoyens du Québec pour qui la fréquentation des lieux de culte fait partie de leur manière de vivre réagit, depuis l’annonce de la réouverture des cinémas, et leur réaction n’est pas qu’émotive : elle est raisonnable et fondée intellectuellement. Le gouvernement ne peut tout simplement pas permettre la tenue d’une activité non protégée par les chartes des droits et libertés et interdire en même temps les activités religieuses explicitement protégées par ces mêmes chartes. Cette décision ne respecte absolument pas le critère évoqué par la juge Masse au numéro 166 de sa décision du 5 février 2021. Les politiques publiques instaurant deux poids deux mesures dans une société de droit ne sont pas acceptables.

Les membres de la Table interreligieuse de concertation demandent donc au gouvernement du Québec de permettre le plus rapidement possible la tenue de rassemblements dans des lieux de culte limités à 30 % de leur capacité.

– 30 —

Modérateur : Mgr Pierre Murray, C.S.S

Courriel : aecq@evequescatholiques.quebec

3331, rue Sherbrooke Est, Montréal (Qc), H1W 1C5

  

Source :               Table interreligieuse de concertation du Québec

Modérateur : Mgr Pierre Murray, C.S.S.

514-914-0553

 

La Table de concertation interreligieuse regroupe des représentants de l’Église catholique, de l’Église Unie, de l’Église anglicane, des Églises baptistes évangéliques, de l’Église arménienne, de différentes traditions juives, de différentes mosquées, et du Centre canadien d’œcuménisme qui œuvre dans le dialogue entre les églises et dans le dialogue interreligieux.

 

Pour des commentaires ou des entrevues :

Dr Louis Bourque (l.bourque@aebeq.qc.ca), AEBEQ, 514-951-5052

Imam Hassan Guillet (hassan_guillet@hotmail.com) 514-699-7257

Mgr Pierre Murray, C.S.S. (pmurray@evequescatholiques.quebec), AECQ, 514-914-0553

Rabbi Reuben Poupko (reubenpoupko@gmail.com), Conseil des Rabbins de Montréal, 514-898-4004 Dr Denitsa Tsvetkova (denitsa@oikoumene.ca), Centre canadien d’œcuménisme, 514-937-9176

 

[1] En ligne : https://www.pasteur.fr/fr/file/37907/download, consulté le 19 février 2021.

[2] En ligne : materiel-horeca.com/news/covid-19-cette-nouvelle-etude-qui-ne-va-pas-plaire-aux-restaurateurs/, consulté le 19 février 2021. 

[3] QCCS 281, Conseil des juifs hassidiques du Québec c. Procureur général du Québec, 5 février 2021, en ligne :

https://canlii.ca/t/jd1gf , consulté le 19 février 2021.

 

LA MESSE EN DIRECT !! (via notre page Facebook)

Suite aux récentes directives gouvernementales, nos services et activés pastorales sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.  TOUTEFOIS, vous pouvez visualisez quotidiennement à 11h00 la messe en direct via notre page Facebook.  Pour y avoir accès, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

https://www.facebook.com/solidaires.dans.la.mission/

À NOTER :  Pour toute autre demande pendant cette période de confinement,  veuillez prendre rendez-vous avec nos bureaux au 450-473-9877 poste 221.

ENVELOPPES DE QUÊTE 2021

PAROISSES STE-MARIE-DU-LAC ET ST-FRANÇOIS-D’ASSISE

Enveloppes de quête 2021

Les enveloppes de quêtes pour l’année 2021 sont maintenant disponibles.

Pour l’année 2021, les boites seront distribuées UNIQUEMENT aux personnes qui ont utilisé leurs enveloppes pour l’année 2020.  Nous nous occupons de vous remettre votre boite avec votre nouveau numéro.  Nous vous contacterons à cet effet.

Nous vous rappelons l’importance de débuter les nouvelles enveloppes en 2021 seulement.

Merci de votre collaboration et votre compréhension !

GUIGNOLÉE 2020 ET PANIERS DE NOËL

PAROISSE SAINTE-MARIE-DU-LAC (par Villes)

DEUX-MONTAGNES

Les paniers de Noël seront surtout sous formes de cartes-cadeaux de l’épicerie IGA et du magasin Tigre Géant.  Les cadeaux destinés aux enfants proviendront principalement du Maitre des jeux et de vos généreux dons. Nous comptons donc sur votre grande générosité.

Vous pouvez faire votre don en ligne à l’adresse suivante :

http://www.depannage-st-agapit.org/Dons.html

INSCRIPTIONS : Il est nécessaire de s’inscrire en personne pour recevoir un panier de Noël.  Les inscriptions se feront à la Maison des citoyens (sous-sol de la bibliothèque), 202, rue Henri-Dunant, les 30 novembre, et 2, 4, 7, 9 et 11 décembre de 9 :00h à 11h :30, et de 13 à 16h, ainsi que le mercredi 9 décembre de 19h à 21h.  Vous devez fournir une preuve de résidence récente et une carte d’identité. Apportez également les cartes d’assurance maladie valides des enfants à inscrire. La remise des cartes-cadeaux se fera le samedi 19 décembre. Vous serez informé de l’heure pour venir récupérer votre panier lors de votre inscription

Pour tout renseignement supplémentaire, communiquez le (450)473-7450.  André Ouellet


SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC

Cette année, il n’y aura aucun porte à porte pour la guignolée de Ste-Marthe sur le lac.

Nous accepterons vos dons de denrées non-périssables à la Maison du Citoyen (ancien presbytère de l’église) au 3101, rue de l’Église, tous les MARDIS et JEUDIS de 15h00 à 21h00, les MERCREDIS de 12h00 à 16h30 et les 21, 22, 28 et 29 novembre de 9h00 à 17h00.

Les inscriptions pour les paniers de Noël se feront par rendez-vous téléphoniques seulement jusqu’au 7 décembre 2020.  Nous vous demandons de laisser vos coordonnées et un responsable vous contactera.

 Pour autres informations, veuillez laisser un message  au 450-491-7453


POINTE-CALUMET

Nous vous invitons donc à apporter directement vos denrées non-périssables sur le seuil (escaliers) de l’église Marie-Médiatrice, 810, de la Chapelle, Pointe-Calumet les 17, 18, 19 et 20 novembre 2020 entre 9h00 et 18h00.  Vous aurez également l’occasion d’offrir des dons en argent.  Des personnes responsables du comité seront sur place pour vous y accueillir.

Nous tenons de plus à vous informer que les inscriptions des paniers de Noël se feront les 24, 25 et 26 novembre de 16h00 à 20h00 à l’église Marie-Médiatrice, 810, de la Chapelle, Pointe-Calumet  et les personnes responsables sur place vous informeront de la date de distribution de votre panier de Noël.

Grand Chevalier Daniel Gosselin (Conseil 10793 Pointe Calumet)

DÉVELOPPEMENT ET PAIX

Afin de Se rétablir ensemble, donnons généreusement

Aujourd’hui, Développement et Paix – Caritas Canada nous invite à être solidaires avec les communautés des pays du Sud dont les défis sont exacerbés par la pandémie de COVID-19. Agissons ensemble pour une relance juste qui inclut nos sœurs et frères du monde entier.

Nous vous remercions de votre solidarité et générosité. Votre don aidera nos partenaires qui œuvrent pour améliorer la vie des populations les plus vulnérables et marginalisées au sein de leurs communautés.

 

Un panier à l’arrière de l’église est à votre disposition pour recueillir vos dons lors de la collecte paroissiale ou vous pouvez faire votre don en ligne à devp.org.

RECHERCHE JEUNES ACTEURS-ACTRICES (MESSE DE NOËL FILMÉE)

Recherche jeunes acteurs-actrices pour messe de Noël filmée – Unité paroissiale Ste-Marie-du-Lac et  St-François- D’Assise

 

Il y aura un beau projet pour le temps de Noël à l’unité pastorale de Ste-Marie-du-Lac et St-François d’Assise. Nous allons produire une messe de Noël filmée! Elle sera mise sur le Facebook de la paroisse, sur le site, sur You Tube etc. Le plus important, c’est qu’elle sera animée par des enfants, des jeunes et les paroissiens de nos 2 communautés. Évidemment, la mise en scène se fera dans les mesures sanitaires demandées par le gouvernement.

J’ai donc besoin d’enfants et de jeunes pour acter durant la messe (scénettes, la crèche etc.) .

Les inscriptions se font maintenant et jusqu’au 14 novembre 2020.

1ière rencontre : 15 novembre de 13h30 à 15h

Inscriptions :  Martine Raîche, agente pastorale jeunesse

Unité pastorale Ste-Marie-du-Lac et St-François D’Assise

Téléphone : 450-473-9877 p. 222

Courriel : martine.raiche@maparoisse.info

 

Des feuilles avec plus d’informations et formulaire d’inscriptions

sont disponibles à l’arrière de l’église.